Cette fenêtre accessible soit par un clic sur l'aire des couleurs actives ou par le menu fenêtres-fenêtres ancrâbles-couleurs ou encore à l'aide du bouton bouton d'ajout des onglets.

Dans les 2 cas vous obtiendrez une boite de dialogue avec les mêmes fonctions mais la présentation sera un peu différente : 5 ou 6 onglets permettant de choisir les couleurs, à vous de voir celle qui vous convient le mieux.
Pour le tuto, je choisirai celle obtenue à partir de l'aire des couleurs actives, c'est celle que je trouve la plus complète et qui possède un historique des couleurs précédemment choisies. Chaque onglet à la même présentation, c'est la manière de choisir de la couleur qui change (carré dans la partie gauche de la fenêtre). Selon votre version de GIMP, les onglet peuvent être rangés dans un sens différent.

Onglet 1 : le coyote Wilber, le sélecteur GIMP (RVB)

ecran1
1 et 2 : échelles des couleurs, elles permettent d'indiquer les valeurs de TSV et/ou RVB en chiffre ou à l'aide de curseurs
3 : pipette, elle permet de récupérer une couleur n'importe ou d'un clic
4 : historique des précédentes couleurs
5 : code de la couleur HTML (écriture hexadécimal des composantes RVB) c'est ici que vous pouvez la récupérer ou l'indiquer
6 : dans ce carré vous pouvez cibler directement la couleur avec la souris

Onglet 2 : le triangle, le sélecteur TSV

ecran2

1 : en déplaçant la petite barre sur le cercle chromatique vous faites varier la teinte.
2 : en déplaçant le petit rond dans le triangle vous faites varier  la saturation (verticalement) et la valeur (horizontalement).

Onglet 3 : le pinceau, le sélecteur aquarelle

Dans ce modèle, la couleur est modifiée par l'ajout d'une autre, comme un mélange dans un pot de peinture.

ecran3

1 : le curseur permet de régler la quantité de couleur délivrée à chaque clic : en haut plus, en bas moins.
2 : l'ajout de couleur se fait en cliquant sur le spectre chromatique. La répétition des clics augmente l'effet.

Onglet 4 : l'imprimante, le sélecteur CMJN

Attention
GIMP ne gère pas le CMJN, donc il ne tiendra pas compte des spécificités de la quadrichromie, à moins de lui adjoindre un greffon spécifique, ici vous aurez simplement un aperçu de la proportion des couleurs primaires en mode impression.
ecran4

1 : curseurs et boites de saisie permettant de varier chaque couleur primaire du blanc à la saturation complète (valeur de 0 à100).
2 : proportion de noir utilisée pour les tons sombres.

Onglet 5 : la palette, les couleurs de la palette active

ecran5

1 : en cliquant sélectionner une couleur disponible de la palette choisie dans la fenêtre de dialogue des palettes.

Comme toujours c'est par la manipulation que vous comprendrez mieux et n'hésitez à vous référer au guide de l'utilisateur disponible en ligne ou par l'intermédiaire des menus d'aide de GIMP.